LA VIE EST SIMPLE

Planter une graine de vie…

ou comment prendre conscience d’une nouvelle réalité.

La vie est simple.

Tout est énergie. Albert Einstein le disait déjà.

« Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquences, d’informations et de vibrations », Nikola Tesla.

Tout est information.

La matière est de l’énergie qui vibre à une fréquence qui lui est propre. Plus la matière est dense, plus la fréquence est basse.

Notre réalité :

Nos cinq sens nous permettent de percevoir une réalité en lien avec notre fréquence vibratoire. Exactement comme une fréquence radio, on capte toutes les informations de la fréquence sur laquelle on est branché : informations visuelles, auditives, tactiles, olfactives…

Il est possible, et certaines personnes le font, de se brancher sur d’autres fréquences et de capter une autre réalité, c’est-à-dire de capter des informations d’un monde dit « subtil ». Depuis plusieurs années, de nombreux enfants naissent avec une fréquence vibratoire plus élevée et sont parfois branchés naturellement sur une réalité qu’ils ne maîtrisent pas, qu’ils ne comprennent pas, car différente de celle qui les entoure. Au lieu de chercher à étouffer leurs perceptions pour qu’ils redeviennent « normaux », il faudrait les accompagner vers une meilleure compréhension de qui ils sont vraiment.

L’incarnation :

Lorsqu’une âme choisi de venir s’incarner sur la Terre (Pythagore, Platon, parlaient déjà de réincarnation), elle intègre un corps physique qui lui servira de véhicule dans cette vie. Elle choisit son corps, et sa famille, en fonction de ses choix et de ses besoins d’évolution. La vie peut être perçue comme une grande école où nous faisons des expériences de toutes sortes. Et cela va de soi que nous devons prendre soin de notre corps, notre véhicule, afin qu’il reste en santé sur tous les plans tout au long de notre vie.

Pour cela, il faut commencer par lui donner le carburant qu’il lui faut : la nourriture la plus adaptée étant l’alimentation vivante. He oui, pour être vivant, il faut manger vivant, c’est aussi simple que cela ! La célèbre naturopathe Irène Grosjean, auprès de qui j’ai été formée, explique très bien, notamment dans ses vidéos, pourquoi notre alimentation « classique » ne nous convient pas et quelles sont les conséquences sur nos corps. Sur notre corps physique, mais aussi sur nos corps émotionnel et mental puisqu’une mauvaise alimentation nous maintient dans des fréquences basses et nous fait ressentir des émotions telles la colère, la dépression, la peur, la timidité, l’angoisse…

Chemin de vie :

Nous choisissons donc de venir nous incarner sur la Terre. Pour cette vie, nous avons un projet, des envies d’expérimentations. Nous décidons à l’avance des personnes que nous allons croiser sur notre route pour mener à bien ce projet, à commencer par nos parents. Ce que nous vivons enfant est souvent quelque chose qui va nous aider à nous révéler à nous-même, que cela se passe dans la joie ou les difficultés.

De plus, il faut savoir que depuis notre naissance, et jusqu’à notre mort, nous sommes accompagnés par des guides spirituels. Et sans le savoir, nous sommes constamment en relation avec eux. Ils nous insufflent des idées, des intuitions… et nous donnent de l’inspiration. Ils organisent aussi pour nous des synchronicités (tous ces hasards qui n’en sont pas), des rencontres… Nous ne les percevons pas physiquement car ils sont sur des fréquences vibratoires bien plus élevées que la nôtre, mais nous pouvons apprendre à communiquer avec eux. Comment ? Tout d’abord en prenant conscience de tous les messages qu’ils nous envoient déjà, mais on peut aussi apprendre à développer son clair ressenti et instaurer des codes avec eux pour recevoir les réponses. Elever son taux vibratoire permet d’accéder à d’autres perceptions extra-sensorielles, mais cela est une autre histoire…

Il n’y a pas de hasard.

Nous trouvons sur notre chemin ce que nous avons attiré, consciemment ou inconsciemment. On appelle ça la loi d’attraction. C’est une loi universelle qui fait partie intégrante de notre vie, au même titre que la loi de la gravité. C’est comme si ce que nous sommes, ce que nous rayonnons au travers de notre fréquence vibratoire, qui est intimement liée avec notre alimentation, nos émotions, nos pensées (nos différents corps), envoyait un message, une information à l’univers qui va nous renvoyer alors, en écho, des informations correspondantes.

Nous sommes constamment en état d’émission et de réception d’informations de toutes sortes.

Nos guides spirituels ne sont pas là pour nous enlever tous les obstacles de notre vie, mais ils nous tendent la main à chaque fois que nous tombons, pour nous aider à nous relever, car ils savent que c’est ainsi que l’enfant apprend à marcher : à force de tomber et de se relever, il finit par trouver le bon équilibre et avancer sereinement sans plus penser aux difficultés de son apprentissage. Les enfants vivent naturellement dans le présent. Ils sont dans l’émotion de l’instant et ils l’expriment parfois à grands bruits de rires ou de larmes. Ils ne se préoccupent ni du passé (qui n’est plus là), ni du futur (qui n’est pas encore là). Ils avancent, sans se préoccuper des difficultés.

Et si les fourmis savaient à l’avance le temps et l’énergie qui leur faudrait pour construire leur fourmilière, peut-être se sentiraient-elles découragées avant même d’avoir commencé ! Mais elles ne se posent pas la question. Elles avancent. Tout simplement. Et lorsque, dans un moment de notre vie, on est dans un brouillard intense, la seule solution est parfois d’avancer en regardant ses pieds mais en gardant toujours un œil sur l’horizon, parce que l’on sait au fond de nous que le soleil est toujours quelque part derrière les nuages et que, au détour d’un chemin, nous le rencontrerons à nouveau.

« La peur de souffrir est pire que la souffrance elle-même », Paulo Coelho.

Par peur, il peut arriver que l’on se détourne de notre chemin, mais il n’est jamais trop tard pour le retrouver, et le meilleur moment, c’est maintenant ! Alors arrêtons de réfléchir et faisons ce pour quoi nous sommes venus.

Les plus grands de cette planète n’ont pas suivi le chemin de leur maître (parfois ils n’ont même pas eu de maître) mais ont tracé leur propre route. Nous pouvons tous faire de même. Nous sommes tous uniques, et nous avons tous quelque chose à apporter à notre monde. Quelque chose de beau, qui n’a pas besoin d’être grand pour être utile. Pour cela, il suffit de retrouver qui nous sommes vraiment et d’oser l’exprimer. Oser exprimer sa nature divine. Il ne s’agit pas de faire, il s’agit d’être, tout simplement.

Et, tel un petit colibri, aller planter des graines dans la conscience des Hommes. Des graines de rires, des graines d’amour, des graines de vie…

Nathalie Morand, les graines d’Azurine.

lesgrainesdazurine@gmail.com Facebook : Les graines d’Azurine